dimanche 31 octobre 2010

Le Fujisan, toute une expédition !

C'est en août cette année que nous avons décidé de gravir le mont Fuji. La saison de la grimpette étant ouverte uniquement en juillet et août, c'était peut être notre dernière chance et il fallait la saisir ! En plus tout le monde semblait s'accorder sur le fait qu'il n'y a rien d'insurmontable pour arriver au sommet, nous nous devions donc de le gravir avec une facilite déconcertante. Oui car nous n'avons peur de rien, et nous sommes les meilleurs (En tant que Français on est bien les meilleurs du monde tout domaine confondu non ?).

Revoyons donc en image, cette excursion si facile... (Grrr, le prochain qui me dit que c'est facile je l'étripe. Oups, ça m'a échappé !) Nous décidâmes donc de le faire "à la warrior" comme on dit, départ à 18h de Tokyo jusqu'à la fin de la route à 2305m d'altitude. Départ de la 5ème station, il est 21h45, encore 1471m d'ascension, 5,8km de marche et 7h15 avant le levé du soleil...

22h25, nous voila (photo de gauche) à la 6ème station. Frais comme des gardons, belle balade de nuit tranquilou billou. 23h35 (à droite et les deux en dessous), 7ème station, 2700m d'altitude, première pause, je vais bien tout va bien.


6ème station (2390m) / 7ème station (2700m)


Toujours la 7ème station

2h15, ça grimpe dur. La ballade se transforme en exercice physique (Lyse parle de lutte mentale et physique), on y voit rien et surtout pas le bout ! On voit sur les photos notre super équipement d'éclairage professionnel, et le super bâton pour s'aider. On pourrait croire au suréquipement bien a la Japonaise, lié à une frénésie acheteuse mais tout ça était bien indispensable ! On est passé sous les 10°C, et comparé aux 36°C au départ de Tokyo ça calme !


ENERGIZER ça dure plus longtemps ! / Les petites lumières ce sont les autres motivés qui nous suivent

4h50, viiiiiiite, le soleil va se lever, nous sommes entre la 8ème station et le sommet. Ça commence à se densifier, et certains abandonnent et s'arrêtent pour observer le levé du soleil d'ici. Mais nous ON N'EST PAS DES PEDES ! Faut y aller, on en peut plus mais on en veut ! Non on est pas fatigués ! Enfin on essaye de s'en convaincre...


Un coup d'oeil dans le rétro, il arrive ! / POUSSEZ VOUS, POUSSEZ VOUS on arrive !

Sprint final, on double comme des cochons, on prends des raccourcis officieux (mais encouragés par les guides présents hurlant à la mort que le soleil arrive) mais on y arrive ! Vive la France, cocorico c'est gagné !

5h02, on peut enfin s'asseoir au sommet du Japon, et prenons la décision de ne plus jamais bouger ! (Décision qui sera malheureusement remise en cause par la température agréable avoisinant les 0°C...)


Ça y est, plus que quelques minutes...

5h05, BANZAI ! BANZAI ! BANZAI ! Le soleil est la. Les "Banzai" ce sont les Japonais qui sont tout fous... On mitraille de photo, et on prend la pause en essayant de ne pas paraître fatigués...


Après environ 7h de marche pauses comprises, enfin le sommet et le soleil !


Un petit panorama

5h10, le soleil commence à être déjà bien plus présent. Il fait déjà complètement jour, mais toujours le même froid glacial...


La mer de nuage bordant le Fujisan / La station du sommet et quelques musiciens tournant un clip ! Monter avec tout se matos, quel courage...

On se décide enfin à bouger pour aller presque tout en haut, coté cratère. Il est 7h, on a toujours pas récupéré et on rêve de dormir au chaud... L'air ratifié ne doit pas aider pour reprendre des forces !


Une pause devant les quelques neiges éternelles du cratère. Le soleil chauffe un peu, ça fait du bien...

7h30, une dernière photo et nous entamons ce que nous pensons être une simple formalité : La descente.


Le paysage lunaire du sommet / La Torii de bienvenue au sommet

Aaaaah la descente... Quelle surprise. La poussière, le sol instable et pentu, les chevilles qui manquent de se tordre a chaque pas. Quel calvaire ! En plus le chemin est plus long, 7 km de bonheur... Nous avons vite compris pourquoi les Japonais portaient tous un masque ! Ça leur a évité de cracher et se moucher de la poussière pendant 2 jours...


La descente...

7h46, première pause chevilles pour faire cette photo de qualité. Les petits lutins qui se baladent sur Mars...


Beau chapeau, et un sceptre qu'on aurait rêvé magique !

12h20 : 12,7km, 14h35 et 40 pauses plus tard, nous voici de retour à la voiture ! LE GRAAL ! Exténués, couverts de poussières, on a l'air d'avoir pris 10 ans d'un coup ! Un logiciel pour vieillir n'aurait fait mieux...


Ouaaais, super mais... PLUS JAMAIS !


15h, on est redescendu au pieds du mont Fuji, on a trouvé un hôtel, une douche et au lit ! Raisonnables, on se réveillera à 21h pour le repas bien consistant du soir ! Ouf les vacances peuvent vraiment commencer...

------------------------------------------
FLASH NEWS - FLASH NEWS - FLASH NEWS
------------------------------------------

A peine créée, je vais vous proposer de tester avec ce post une nouvelle fonctionnalité qui devrait satisfaire ceux qui aiment surtout regarder les images et les avoir en grand. Cliquer sur chaque miniature peut vite devenir long et chiant, donc voici une galerie facile et légère qui regroupe toutes les photos de ce post. Si ça vous plaît on généralisera cette pratique à tous les prochains sujets...




5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouais ça a l'air sympa comme promenade. Vous avez croisé mamie avec son caniche...
Bon, assez rigolé il y a le mont blanc qui vous attend ici :-)
Lo d'à côté

Anonyme a dit…

Ah au fait très bien l'idée de la galerie, j'ai revu les photos en plus grand (et ça évite de cliquer) : je suis pour.
Lo d'à côté

Anonyme a dit…

Très bien la galerie ça permet d'aller vite a l'essentiel :)
Mais non j'aime bien vos commentaires aussi :op

A2 a dit…

"Lyse parle de lutte mentale et physique" ça m'a fait sourire ça :)
En tout cas, merci d'y avoir été pour nous ! Grâce à vous, on a les photos et la vue sans les désagréments :)
En tous cas, je suis fière de Lyse !

anne a dit…

BRAVO pour l ascension du fuji de nuit
plus de 2000 METRE DE DENIVELLé ça calme ah oui la descente c est infernale pour les articulations .....PAS TROP DURE LA DESCENTE DE LA VOITURE APPRES le petit trajet assis du retour encore bravo a tout les deux
avec les commentaires vivants et les photos on a aussi l' impression de l avoir faite mais "sans la gloire"
!

Publier un commentaire